Mesures Covid-19

MESURES CORONAVIRUS – NOUVEAU COMMUNIQUÉ SUITE À L’INTERVENTION DU PREMIER MINISTRE

Communiqué du diocèse de Coutances et Avranches du 14 mars :

L’épidémie du coronavirus s’étend. Le premier ministre vient d’annoncer un renforcement des mesures, parmi celles-ci, la fermeture jusqu’à nouvel ordre de tous les lieux accueillant du public non indispensable à la vie du pays. Les lieux de culte resteront ouverts mais les cérémonies sont suspendues. Monsieur le préfet de la Manche vient de confirmer ces mesures. Les célébrations en présence de fidèles seront donc suspendues dans le diocèse de Coutances et Avranches à partir du dimanche 15 mars.

A partir de lundi 16 mars, ni baptêmes, ni mariages ne pourront être célébrés.Seules les obsèques pourront l’être dans l’intimité familiale avec moins de 100 personnes et en tenant compte de la distances d’1 mètre entre les personnes.

Nous avons  conscience que de la peine que peuvent induire ces mesures dans le cœur des fidèles. Mais le devoir de charité et de solidarité nationale s’impose à nous. Portons courageusement cette épreuve dans la communion de la foi et de l’espérance du Christ sur la route vers Pâques.

Ces temps d’épreuve appellent à manifester notre fraternité alors même que les contraintes rendent plus difficiles les relations. Pour maintenir le lien de communion, le diocèse de Coutances et Avranches encourage à inviter les paroissiens à s’unir dans la prière, si possible à l’heure où la messe est célébrée.

Tous les baptisés du diocèse sont également encouragés à faire preuve de charité évangélique en priant pour les personnes malades et leurs soignants, en manifestant leurs disponibilités à venir en aide à ceux et celles dont l’existence est particulièrement touchée par les mesures prises., par exemple pour la garde des enfants ou les courses des personnes âgées.

Les églises resteront ouvertes à la prière des chrétiens qui veulent s’y recueillir.

Le diocèse de Coutances et Avranches

Message de Mgr Le Boulc’h du 13 mars à tous les diocésains :

Chers frères et sœurs du diocèse de Coutances et Avranches,

Dimanche 8 mars, je m’envolais pour Rome avec 30 autres évêques des provinces de Poitiers, Rennes, Rouen et Tours. Nous répondions à l’appel du Pape François pour vivre ensemble la visite ad limina, pèlerinage sur les tombeaux de Pierre et Paul et rencontre entre Eglises sœurs dans la communion de l’Eglise universelle. Jusqu’au mardi, Rome était encore accessible. L’épidémie du corona virus a cependant évolué très vite en Italie, prenant tout le monde de court. A 48 heures près, notre voyage aurait été annulé.

Dans une Rome désertée, dans une ambiance surréaliste de combat, nous tenant à distance les uns des autres, nous avons, malgré tout, vécu de belles rencontres. En premier, celle du pape François qui, avec beaucoup de simplicité et de fraternité est entré en conversation avec nous pendant plus de 2h30. Nous avons pu librement échanger sur des sujets divers tels que la transmission de la foi, le contexte social, la portée de l’encyclique écologique et sociale Laudato Si, le positionnement de l’Eglise dans un état laïc et une société sécularisée, l’exercice de la synodalité, les ministères des prêtres et de l’évêque, les engagements des laïcs baptisés, les tentations du monde actuel et de l’Eglise, les défis sur d’autres continents.

Cette expérience d’une magnifique rencontre de communion avec le successeur de Pierre a donné le ton à toutes celles qui ont suivi. Dans chaque dicastère rencontré, s’est manifesté à nous le désir de mieux comprendre la situation française, pauvre et riche à la fois, de partager nos interrogations et de nous enrichir mutuellement de nos expériences. Il m’a semblé que l’Eglise en France était reconnue pour sa capacité à regarder lucidement les réalités et à inventer courageusement de nouvelles voies d’évangélisation.

Je me suis reconnu dans cette perspective et je reviens de Rome avec la conviction forte que tout ce que nous entreprenons dans notre Eglise diocésaine, je pense notamment à ce qui se joue dans notre itinéraire diocésain des disciples missionnaires, rejoignait les préoccupations du saint père et de toute l’Eglise. Cette encouragement reçu à vivre la mission, je le transmets avec joie à tous les baptisés du diocèse.

La visite ad limina est un moment de vie spirituelle dans la prière, la méditation et l’échange fraternel. C’est une ancienne tradition que les évêques célèbrent l’Eucharistie dans les 4 basiliques majeures. Nous avons eu la grâce de nous recueillir devant le tombeau de Pierre, plongés aux origines de l’Eglise et de son universalité. La fermeture des basiliques ne nous aura cependant pas permis d’aller plus loin.

Dans les jours qui viennent, les préconisations gouvernementales qui visent à réduire la propagation du corona virus vont m’obliger à garder un certain isolement. En ce temps de prière, de partage et de jeûne qu’est le carême, je le ferai en m’unissant dans la prière aux personnes malades, à ceux et celles qui les soignent et à tous ceux et celles dont la vie quotidienne sera durement affectée par la crise sanitaire que nous éprouvons.

Dans un second message, dès que possible, et selon les directives reçues, je vous préciserai les orientations que nous prendrons dans notre diocèse pour le service de l’Eglise dans un esprit de solidarité et de charité avec les hommes et les femmes de notre temps.

Que le Seigneur vous bénisse et qu’il vous remplisse de sa paix et de son espérance sur la route du carême vers la Pâques du Christ.

+ Laurent Le Boulc’h

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.